Ce chapitre a peu de chances d'être volumineux.

RDL le réserve aux peintres d'exception qu'il aura eu le bonheur de côtoyer.